Rédigé le 31 mars 2015 par Dans Actions d'initiative, Hérault et 3398 vues

Le trésor caché de la Caisse Locale de Montpellier

tableau hmUn tableau de Max Leenhardt défie le temps dans la cage d’escalier de l’agence de Montpellier Ferry.

Ce tableau peint en 1902, exposé au salon des artistes français de Paris en 1903, a été donné à la Caisse Locale de Montpellier en 1927.

Depuis la création de la Caisse Régionale du Crédit Agricole du Midi en 1900 (aujourd’hui Crédit Agricole du Languedoc), la Caisse Locale de Montpellier a son siège à l’agence de Montpellier Ferry. Le conseil d’administration de la Caisse Locale s’y réunit régulièrement et a souhaité apporter un éclairage sur l’existence de cette œuvre et sur son auteur.

Max Leenhardt (1853 – 1941) est issu d’une riche famille de banquiers protestants de Montpellier. Son cousin Frédéric Bazille l’initie à l’art. Il rentre à l’école des beaux arts de Montpellier en 1867 et est admis à l’école nationale supérieure des beaux arts de Paris en 1877 où il intègre l’atelier d’Alexandre Cabanel qui sera son professeur et son maître.

Il aménage dans un très grand atelier au 49 rue de Montparnasse où il travaille aux nombreuses commandes publiques qui lui sont faites. A la mort de sa femme en 1893, il décide de s’installer à Clapiers pour apaiser son chagrin et offrir à ses deux fils un nouveau cadre familial.

Ce drame marque un tournant dans sa vie artistique, sa peinture va subir une influence religieuse très forte, c’est l’époque des grandes compositions historiques ou mythologiques ainsi que de nombreux portraits de famille.

Il peint également des œuvres plus spontanées, paysages de vignes et de garrigues des alentours de Clapiers où la marque impressionniste est indiscutable. C’est de cette veine que sortira « Les Vendanges en Languedoc » que la Caisse Locale a la chance de posséder.

Le conseil d’administration de la Caisse locale de Montpellier vous invite à aller admirer cette œuvre dans l’agence de Ferry.

Pour celles et ceux qui auront la curiosité de s’en approcher, une attention particulière est à apporter à l’enfant à la casquette qui tient une grappe de raisin que Max Leenhardt à magnifier de trois coups de pinceau pour faire de cette grappe de raisin un trésor absolu tenu dans les mains de l’innocence.

Où admirer l’œuvre de Max Leenhardt ?

Max Leenhardt était à l’honneur en ce début d’année à l’espace Dominique Bagouet à Montpellier où une exposition des collections des Universités présentait 3 tableaux de Max Leenhardt tous classés aux monuments historiques.

Aujourd’hui ces œuvres peuvent être vues :

  • Au Musée Fabre de Montpellier
  • Au Musée des Beaux-Arts de Béziers
  • Au Musée des Beaux-Arts de Nîmes
  • Au Musée du désert de Mialet
  • Au Musée Anne de Beaujeu de Moulins
  • Au Musée du protestantisme français

À propos de

Service Mutualisme