Rédigé le 27 mars 2017 par Dans Actualité régionale et 362 vues

En Languedoc, le Jardin des Orantes fait barrage au désert médical

maison médicaleContinuité des soins, sécurité, confort… La maison de santé pluridisciplinaire (MSP) du Jardin des Orantes a ouvert ses portes en mai 2016 au Vigan. Financé par le Crédit Agricole du Languedoc, ce projet, porté par cinq médecins, donne un grand souffle de modernité à l’offre de soins de proximité de la communauté de communes.

Au Vigan (Gard), la maison de sante pluriprofessionnelle (MSP) du Jardin des Orantes est ouverte depuis Ie 2 mai 2016.

Après un an de travaux, le Jardin des Orantes a accueilli ses premiers patients en mai 2016. Cinq médecins et neuf infirmières, assistés de trois secrétaires médicales, exercent dans ces 450 m2 flambant neufs, lumineux et équipés des technologies médicales modernes.

Aucun regret, donc, ni côté patients, ni côté médecins, pour les anciens cabinets médicaux privés que la MSP remplace avantageusement. Le label « Maison de santé pluridisciplinaire », qui engage la structure sur la continuité des soins et la coopération entre professionnels, bénéficiera d’ailleurs tant au personnel soignant qu’aux patients. « Les candidats à l’installation refusent les astreintes sans limite de leurs prédécesseurs. Ils veulent des congés et un meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle. Sur ce plan là aussi, le Jardin des Orantes apporte une réponse adaptée aux enjeux de la médecine de proximité, souligne Samuel Esperandieu, directeur de secteur au Crédit Agricole du Languedoc. D’autant que l’Ehpad du centre hospitalier, en construction à proximité directe de la maison de santé, va renforcer son attractivité en créant un vrai pôle de santé. »

Grand bravo au « club des 5 »

Le succès n’était pourtant pas joué d’avance pour les cinq médecins à l’origine du projet. Voyant venir à petits pas le moment de leur retraite, mais aucune relève à l’horizon, ils alertent dès 2007 les autorités compétentes sur le risque de désertification médicale qui se profile à moyen terme.

Après l’échec d’un premier projet public, ils décident de créer leur MSP sur fonds propres. « La qualité du projet, son utilité, ainsi que la bonne entente qui règne entre ces cinq médecins très mobilisés ont été pour nous des gages de confiance décisifs », souligne Samuel Esperandieu.

Le Crédit Agricole du Languedoc a financé en effet l’intégralité des 900 000 euros de la construction du bâtiment sur un terrain cédé par la Communauté de communes et a fait intervenir à ses côtés, pour moitié, la Fondation CASD (Crédit Agricole Solidarité et Développement) pour un complément d’aide de 20 000 euros. Le projet a bénéficié par ailleurs de subventions à hauteur de 13 % de l’Agence régionale de santé et du Conseil départemental. CASD2toute une banque pour vous

À propos de

Service Mutualisme